Temps-Intensité

L'analyse Temps-Intensité (TI) permet d'identifier le profil temporel d’une sensation dans un ensemble de produits. Utilisez cette analyse dans Excel grâce au logiciel de statistique XLSTAT.

Utiliser cet outil pour analyser des données temps-intensité (TI) et identifier le profile temporel d’une sensation dans un ensemble de produits.

Qu'est-ce que l'analyse Temps-Intensité?

Temps-Intensité est une méthode sensorielle temporelle qui a été introduite la première fois dans les années 30. Elle commence à être utilisée dans les années 50 (Söjström, 1954) et a réellement émergé dans les années 70 avec l’amélioration des appareils d’enregistrement.

Au cours d’une évaluation TI, les juges doivent noter l’intensité de perception d’un unique attribut au cours de la consommation du produit. Comparé à des mesures points uniques, l’analyse du développement et du déclin d’une caractéristique sensorielle particulière peut révéler des informations riches pour distinguer des produits ou des perceptions. Ce type d’analyse peut s’appliquer à une grande variété de produits, allant du niveau de goût sucré d’une boisson, jusqu’à la sensation laissée par un tube à lèvres.

Les données TI consistent habituellement en plusieurs mesures d’intensité notée par un juge et enregistrée à plusieurs intervalles de temps. Chacune de ces mesures doit être associée à un identificateur produit. XLSTAT offre également la possibilité d’indiquer un juge ou bien un identificateur de session.

Analyse Temps-Intensité dans XLSTAT

La première étape de l’analyse TI dans XLSTAT est de mesurer les paramètres caractéristiques des courbes sur chaque courbe individuelle. Le temps initial d’exposition au stimulus est considéré comme étant le premier point d’enregistrement de chaque courbe et il y a 10 paramètres distincts définis comme suit :

  • I max : intensité pic ou intensité maximale observée sur toute la courbe;
  • T start : position en temps où la réaction au stimulus est perçue pour la première fois, définie comme la première valeur d’intensité excédant X% du pic d’intensité;
  • T max : position en temps du pic d’intensité sur la courbe;
  • T plateau : durée en temps autour de T max où l’intensité mesurée est plus grande que (100-X)% du pic d’intensité;
  • T ext : position en temps de l’extinction de la perception du stimulus, définie comme le temps du premier point inférieur à X% de la valeur du pic d’intensité après le maximum d’intensité;
  • R croissant : pente ou taux d’accroissement de l’intensité entre T start et T max;
  • R décroissant : pente ou taux de décroissance de l’intensité entre T max et T ext;
  • Surface avant : l’aire sous la courbe avant le pic d’intensité;
  • Surface après : l’aire sous la courbe après le pic d’intensité;
  • Surface : l’aire totale sous la courbe, égale à la somme de la surface avant et après le pic.

Avec X la valeur du niveau de signification exprimé en %.

Les paramètres de courbes mesurés sont affichés dans un tableau récapitulatif. Il est attendu que les courbes TI présente une forme de cloche. Si pour une raison ou une autre, l’algorithme détecte que l’une ou plusieurs des courbes présente des caractéristiques pathologiques (intensité constante, plusieurs maximum, etc. …), un message est affiché de sorte que l’utilisateur peut investiguer laquelle des courbes devrait être retirée de l’analyse.

Le contrôle visuel de chaque courbe est une étape importante dans une analyse TI. L’utilisateur devrait utiliser son expertise de terrain pour s’assurer que les courbes possèdent les caractéristiques attendues. Pour cela, XLSTAT offre la possibilité d’afficher toutes les courbes enregistrées soit sur un graphique individuel, soit superposées sur un même graphique pour faciliter la comparaison entre les courbes.

En plus des courbes individuelles temps intensité, il est également très utile de résumer visuellement la perception du panel d’un stimulus pour plusieurs produits. Ceci peut être fait facilement avec XLSTAT en créant une courbe synthétique soit pour l’ensemble du jeu de données, soit pour chacun des produits. Plusieurs techniques sont proposées pour générer une courbe synthétique :

  • Moyenne : la courbe synthétique est la moyenne par pas de temps de toutes les courbes TI individuelles;
  • Paramétrage ; la courbe synthétique est construite à partir des paramètres de courbes mesurés;
  • Méthode d’Overbosch : la courbe synthétique est créée en suivant l’approche proposée par Overbosch (1986);
  • Méthode de Liu et MacFie : la courbe synthétique est créée en suivant l’approche proposée dans Liu (1990).

Les deux dernières techniques nécessitent la spécification d’un paramètre supplémentaire : le nombre de bins pour générer la courbe synthétique avant et après le pic d’intensité. Le nombre total de bins de la courbe synthétique est donc le double de ce chiffre.

Finalement, une ANOVA est exécutée sur chaque paramètre de courbe séparément dans le but d’évaluer l’effet produit et, optionnellement, les effets juge et session. En fonction des effets sélectionnés, plusieurs configurations de modèles sont disponibles pour prendre en compte des interactions potentielles entre les produits, les juges et les sessions. XLSTAT permet par ailleurs de considérer les juges et / ou les sessions comme des effets fixes ou aléatoires. XLSTAT fournit les effets ANOVA du type III.